Le Temps des Revelations

Disclaimer Photo

Les photos publiées ici ne servent qu'à illustrer les articles du blog. Elles ne sont nullement monétisées et restent la propriété exclusive de leur auteur respectif.

Les auteurs de ce blog les trouvent sur le net, via un célèbre moteur de recherche, et ne peuvent matériellement demander les autorisations aux ayants droits.

Cependant, ils s'engagent à retirer toute photo dans les meilleurs délais sur simple demande par mail : retraitphoto@apocalypsis.info

et remercient d'avance les photographes pour leur compréhension et indulgence.

Coup de coeur :

 
Mercredi 9 Novembre 2016 : le monde se réveille avec la victoire inattendue – surtout pour les instituts de sondage, les chroniqueurs politiques, intellectuels de tous poils et ceux qui leur accordent une écoute exclusive -, du milliardaire américain Donald Trump, élu 45ème président des États Unis pour succéder donc à…. Barak Obama !
 
Cette élection est sans conteste l’illustration d’une part, de la déception d’une majorité d’américains face à la politique du président Obama sur lequel tant d’espoirs avaient été mis, et d’autre part, du désarroi majeur du plus grand nombre face à la situation politique et économique aux États Unis et dans le reste du monde.
 
L’élection de Donald Trump – au-delà même du bilan que pourra avoir au final son mandat – s’inscrit immanquablement dans le sens vers lequel souffle le vent de l’histoire depuis le 11 septembre 2001 (voir notre article sur le sujet ici).
 
À la faveur des différents articles déjà publiés sur ce site, j’ai tenté de démontrer que depuis le 11 septembre 2001, - véritable tournant de l’histoire contemporaine et évènement majeur présidant à la réorganisation du monde -, se mettent en place toutes les composantes indispensables à la réalisation des antiques prophéties (hébraïques, chrétiennes et islamiques) relatives à la déliquescence des différents systèmes politiques et économiques en œuvre au travers de toutes les nations et sur l’avènement d’un conflit mondial généralisé conduisant au chaos et à l’anéantissement d’une grande partie de l’humanité.
 
La difficulté de notre monde moderne est de pouvoir aborder ce type de sujet en échappant aux délires de certains déséquilibrés, aux influences des gourous et autres faux prophètes annonceurs d’apocalypse en tous genres, en évitant les écueils et les voies trop faciles, tout en s’efforçant autant que faire se peut, de conserver une analyse objective, lucide et rationnelle sur les évènements contemporains, alors même que le sujet démontré incline à l’irrationnel…
 
Au lendemain de l’élection du candidat autodidacte Donald Trump, le panorama de la situation politique mondiale est le suivant :
• a Russie (146,5 millions d’habitants) est gouvernée par l’indétrônable Vladimir Poutine,
 
• la Turquie (80 millions d’habitants) est dirigée par l’islamo-conservateur Receip Tayyip Erdogan,
 
• le Pakistan (195 millions d’habitants) et son voisin l’Afghanistan (35 millions d’habitants) sont sous la menace d’une prise de pouvoir des Talibans (parti islamiste radical proche d’Al Qaida),
 
• l’Irak et la Syrie sont en déliquescence totale, et sont actuellement toujours pour partie sous la férule de l’État Islamique et de Bachar al Assad (pour la Syrie), les opposants islamistes syriens du Front Al Nosra ayant clairement affiché leurs ambitions de pouvoir (et de création d’un Sultana),
 
• l’Afrique est en proie à un risque d’explosion majeure : fortes tensions au Gabon à la suite de la réélection de l’éternel président Omar Bongo ; fortes tensions au Congo contre le président actuel Kabylla ; graves tensions au Mali où le centre du pays passe aux mains des islamistes touaregs (récemment chassés du pouvoir par l’armée française) ; grave tensions au Burundi ; guerre civile et tensions accrues en Ethiopie et au Soudan (du fait des agissements des mouvements islamistes radicaux) ; graves tensions au Nigéria du fait du conflit imposés par les islamiste du Groupe Boko Haram)…
 
• en Europe, la Grande Bretagne s’est récemment dotée d’un premier Ministre conservateur, en la personne de Madame Thérésa May, après qu’une majorité d’anglais se soit prononcée en faveur du Brexit (= sortie de la zone euro - voir l'article sur le Brexit) ; l’Ecosse et l’Irlande envisagent désormais un référendum pour sortie de la Grande Bretagne (tandis que les Pays Bas envisagent un référendum identique au Brexit) ; l’annulation du résultat de l’élection présidentielle autrichienne promet la victoire prochaine du candidat d’extrême droite ; les perspectives électorales en Allemagne sont des plus inquiétantes compte tenu de l’exaspération des populations face à la gestion de la crise des migrants ; les récentes élections en Italie ont vu la victoire du parti de la droite dure sur les plus grandes villes du pays (Rome – Milan – Turin) ; la Hongrie et la Pologne empruntent un virage politique de plus en plus radical n’hésitant pas à édifier des murs d’enceinte pour interdire l’accès des migrants à leurs territoires….
 
Déjà vrai à l’époque de l’appel à la coalition contre l’Irak de Saddam Hussein, à l’occasion d’une session extraordinaire du Conseil de Sécurité des Nations Unies sous la conduite des trois « rois » Georges W Bush, Tony Blair et Mario Aznar, - la guerre en Irak marquant la première étape cruciale menant à la guerre d’Harmaggedon -, ces versets trouvent une nouvelle confirmation dans la déclaration du Président russe, 2ème étape majeure à la réalisation de la prophétie de la guerre mondiale d’Harmaggedon.
 
Ce bref rappel n’est évidemment pas exhaustif… et mériterait quelques mentions supplémentaires au sujet de la Corée du Nord (et du risque nucléaire qu’elle fait peser sur la région), de l’Iran et du Yémen (pays en proie à la guerre civile confessionnelle sunnites / chiites sur fonds d’intervention militaire de l’Arabie Saoudite et de menace d’intervention de l’Iran), de l’Inde et du Pakistan (où un fort regain de tension sur le Cachemire aggrave le risque d’une véritable guerre), de la Chine (dirigée d’une main de fer et dont la fragilité économique actuelle représente une réelle menace pour l’équilibre du monde en cas d’effondrement) etc…
 
Voilà désormais les États Unis, 319 millions d’habitants, principale puissance économique, diplomatique et militaire de la planète, qui se dote d’un Président dont le programme ouvertement affiché est de rompre avec le néo-libéralisme de ses prédécesseurs, de lutter contre l’immigration par l’édification d’un mur de séparation avec le Mexique de plusieurs centaines de kilomètres (réhabilitant ainsi en quelque sorte l’antique Mur de Berlin dont l’effondrement avait laissé espérer l’avènement d’un monde meilleur…), et l’affirmation de l’identité américaine blanche et chrétienne.
 
La question n’est pas de juger de la pertinence ou non de la politique et des valeurs promues par le candidat Trump et approuvées par ses électeurs.
 
Le laxisme, la démagogie, l’endettement sans limite, l’abandon des valeurs et des éléments qui fondent une nation et un peuple aggravés par un contexte international périlleux, conduisent systématiquement, à un moment ou à un autre, au désarroi profond des peuples, lequel mène toujours à des périodes malheureuses et funestes, qui apparaissent souvent comme l’unique moyen d’une remise à plat et d’un redémarrage.
 
Chaque lecteur, chaque électeur, peut librement approuver ou détester les choix politiques proclamés par Donald Trump aux États Unis, ou par d’autres ici et ailleurs, en Autriche comme en Angleterre ou aux Philippines.
 
Mais tout un chacun se doit néanmoins de s’interroger sur le sens que prends l’humanité et sur les raisons sous-jacentes qui y œuvrent.
L’aveuglement de nos « penseurs » - le plus souvent réduits au rang de simples communicants ou de marionnettes médiatiques -, réside malheureusement dans cette incapacité à s’interroger sur les moteurs de ce processus mondial, quand ce n’est pas à en faire déjà le simple constat, et encore plus à y répondre de façon concrète et pragmatique !
 
La désorganisation du monde – et sa réorganisation actuelle depuis le 11 septembre 2001 -, tendent malheureusement à l’avènement d’un conflit mondial majeur, opposant les peuples les uns contre les autres mais aussi les communautés les unes contre les autres au sein de toutes les nations du globe (dont la déliquescence et l’effondrement - politique, économique et moral – semblent désormais inévitables)…

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

Méthode et Disclaimer

 

Les résultats publiés ici ont été obtenus via le logiciel Elihu Rips sur la base du texte hébraïque dépourvu de ponctuation (texte non massorétique).

Toutes les images et les textes sont la propriété de leur auteur.

Restons connectés

Soyez informés des nouvelles découvertes faites dans la Bible !