Le Temps des Revelations

Disclaimer Photo

Les photos publiées ici ne servent qu'à illustrer les articles du blog. Elles ne sont nullement monétisées et restent la propriété exclusive de leur auteur respectif.

Les auteurs de ce blog les trouvent sur le net, via un célèbre moteur de recherche, et ne peuvent matériellement demander les autorisations aux ayants droits.

Cependant, ils s'engagent à retirer toute photo dans les meilleurs délais sur simple demande par mail : retraitphoto@apocalypsis.info

et remercient d'avance les photographes pour leur compréhension et indulgence.

Coup de coeur :

 

 

Les devises (31 à 60)

 
Avant de nous intéresser plus précisément aux Papes du 20ème siècle et surtout à l’identité et à la personnalité du Pape nouvellement élu, un bref rappel des devises précédentes s’avère indispensable, ne serait que-ce que pour tenter de se faire une première opinion sur leur éventuelle crédibilité. Rappelons que cette liste débute par le Pape Célestin II, contemporain de Malachie.
 
Si les devises sont bien son œuvre, elles revêtiraient un caractère prophétique au-delà de son décès en 1148, alors que si l’on ne retient que leur date certaine de publication, en 1590, sous l’impulsion de Wylon, leur caractère prophétique ne peut être envisagé que postérieurement à l’élection du Pape Urbain VII (1590-1590).
 
En voici donc les 31 à 60 (sur les 112) :
 
 
31. Célestin V (1292-1294) : « Ex eremo celsus » (élevé à partir de la solitude).
Pietro Angelerio fut élu Pape le 5 Juillet 1294 alors qu’il vivait comme un ermite dans la solitude des Abruzzes. Il démissionna au bout de quelques mois, le 12 Décembre 1294, pour retourner à sa vie d'ermite, dont il n’aurait à l’évidence jamais dû être extrait pour assumer une telle fonction.
 
* * *
 
32. Boniface VIII (1294-1303) : « Ex undarum benedictione » (de la bénédiction des ondes).
Les armes de ce pape, de son véritable nom Benedetto Caetani, portent deux bandes ondées d'azur. Elu un 24 Décembre 1294, il instituera en 1300 le jubilé du siècle qui vit des flots de pèlerins se rendre à Rome pour recevoir la bénédiction papale. Il mourra 3 ans plus tard, le 11 Octobre 1303.
 
* * *
 
33. Benoît XI (1303-1304) : « Concionator Patareus » (Le prédicateur de Patara).
Général de l'ordre des Frères Prêcheurs, Niccolo Bocasini fut élu le 22 Octobre 1303. La devise se réfère à son appartenance religieuse mais aussi à son prénom, Nicolas, dont le saint était originaire de Patara en Lycie. Décédé le 7 Juillet 1304 après seulement 9 mois et demi de pontificat, il sera le dernier Pape, avant longtemps, à siéger à Rome.
 
* * *
 
34. Clément V (1305-1314) : « De fasciis Aquitanicis » (des fasces d'Aquitaine).
D’origine française, ce Pape, Bertrand de Goth, élu le 20 Avril 1314, décida de s’installer en Avignon, afin d’échapper aux troubles agitant l’Italie. Ce pontificat marquera le début des 70 ans de sièges pontificaux en Avignon (1309 – 1377) qui sera associée par les romains à la captivité des Juifs à Babylone (la France, fille aînée de l’Eglise étant associée symboliquement à cette cité antique au sein de laquelle les Juifs avaient été retenus captifs pendant près de 70 ans (-605 à -536)). La devise de Malachie correspond aux armes de la famille de la noblesse de Gascogne (une des plus importantes régions d’Aquitaine) dont était issu ce Pape, à savoir « à trois fasces de gueules » (une fasce étant une pièce héraldique).
 
* * *
 
35. Jean XXII (1316-1334) : « De sutore osseo » (du cordonnier d'Ossa)..
Ce Pape, du nom de Jacques Duèze (ou d'Ossa), fut élu le 7 Août 1316, un peu moins de 2 ans après la mort de son prédécesseur le 20 Avril 1314. La devise de Malachie se rapporte aussi à son origine : il était le fils d'un cordonnier de Cahors. Il n’est pas exclu que cette devise et la référence à Ossa, réponde au fait que ce Pape est intervenu dans les divisions qui secouèrent la Grèce, Ossa désignant une chaine de montagnes de Thessalie. Il mourut le 4 Décembre 1334 au terme d’un pontificat de plus de 18 ans.
 
* * *
 
36. Nicolas V, antipape (1328-1333) : « Corvus schismaticus » (Le corbeau schismatique).
Pierre Rainalucci naquit dans le village de Corberia (= en français Corbière en français ce qui signifiait « endroit peuplé de corbeaux »). Son élection, issue de la rivalité politique à la tête de l’Empire germanique, suscita un nouveau schisme dans la Chrétienté. Mort le 16 Octobre 1333, cet antipape régna à Rome, contre le Pape Jean XXII installé en Avignon.
 
* * *
 
37. Benoît XII (1334-1342) : « Frigidus abbas » (le froid abbé).
Elu le 20 Décembre 1334, à la suite de la mort de Jean XXII, lui-même décédé près d’un an après l’antipape Nicolas V, Jacques Fournier fut au préalable abbé de Font-froide dans le diocèse de Narbonne, ce qui lui vaut donc cette devise.
 
* * *
 
38. Clément VI (1342-1352) : « Ex rosa Atrebatensi » (de la rose d'Arras).
Elu le 13 Mai 1342, Pierre Roger, nouveau Pape français, fut préalablement évêque d'Arras, capitale de l'Artois (peuplée par les « Atrébates » à l'époque romaine), et son blason portait six roses séparées d’une bande d’azur.
 
* * *
 
39. Innocent VI (1352-1362) : « De montibus Pammachii » (Le lutteur des monts).
Né à Mont dans le Limousin, Etienne Aubert, fut élu le 18 Décembre 1352, 12 jours après le décès de son prédécesseur. Sa devise se réfère à son ministère d’évêque de Clermont puis d’évêque d'Ostie où un certain Saint Pammaque fonda un hospice.
 
* * *
 
40. Urbain V (1362-1370) : « Gallus videcomes » (L'aristocrate français).
Succédant à Innoncent VI le 28 Septembre 1952, ce pape également d'origine française, de son vrai nom Guillaume de Grimoard, était issu de la famille aristocratique des barons de Grisac.
 
* * *
 
41. Grégoire XI (1370-1378) : « Novus de virgine forti » (Fort de Sainte-Marie Nouvelle).
Elu le 30 Décembre 1370, ce Pape français décida, sous l’influence de Ste Catherine de Sienne, religieuse de l’ordre de St Dominique, de rentrer au Vatican à Rome le 17 Janvier 1377. Son Pontificat marquera le retour de la papauté dans la cité romaine et le début du Grand Schisme de l’Eglise d’Occident conduisant, au décès de ce Pape, à l’élection de nouveaux antipapes. 
 De son vrai nom, Pierre-Roger de Beaufort, ce Pape fut préalablement nommé cardinal du titre de Santa-Maria-Nuova (= en français, Sainte Marie Nouvelle). A compter de la fin de ce Pontificat, plusieurs Papes et Antipapes vont se succéder, à Rome et en Avignon, entre 1378 et 1415, s’excommuniant mutuellement : Clément VII, Benoît XIII, Clément VIII, Urbain VI, Boniface IX, Innoncent VII, Grégoire XII, Alexandre V et Jean XXIII. L’examen des devises couvrant cette période de la papauté se fera à l’aune des correspondances avec les papes et antipapes élus, sans référence obligatoire à l’ordre chronologique de leur élection, dans la mesure où leur date d’élection se chevauche fréquemment, l’essentiel étant qu’aucun d’entre eux ne soit oublié.
 
* * *
 
42. Clément VII, antipape (1378-1394) : « De cruce apostolica » (de la croix apostolique).
Robert de Genève fut élu (anti)Pape le 21 Septembre 1378. Il siégea en Avignon, contre Urbain VI élu le 8 Avril 1378 à Rome en succession de Feu Grégoire XI. Cet antipape, accomplira son ministère schismatique en rivalité avec Urbain VI jusqu’à son décès le 15 Octobre 1989, puis avec le Pape Boniface IX élu à Rome le 2 Novembre 1389. En écho à la devise de Malachie, le graphisme de ses armes dessinait une croix ; Il fut en outre nommé Cardinal au titre des Douze apôtres (par son prédécesseur Grégoire XI) ce qui explique davantage le mot « apostolica » (apostolique) mentionné à la devise de Malachie.
 
* * *
 
43. Benoît XIII antipape (1394-1424) : « Luna Cosmedina » (la lune de Cosmedin).
Cet antipape succède au précédent Clément VII. Son élection le 28 Septembre 1394 intervient alors que le Pape Boniface IX est toujours en fonction à Rome. La devise se rapporte expressément au véritable nom de cet antipape, Pédro de Luna et à son titre de Cardinal de St Marie de Cosmedin.
 
* * *
 
44. Clément VIII, antipape (1424-1429) : « Schisma Barcinonum » (le schisme de Barcelone).
Originaire de Barcelone, Gil Sanchez de Munoz fut élu Antipape de 1424 à 1429, son pontificat schismatique ayant pris fin plusieurs années avant son décès en 1446.
 
* * *
 
45. Urbain VI (1378-1389) : « De inferno Praegnanti » (de l'enfer de Pregnani).
La logique chronologique voudrait que ce Pape apparaissent bien avant sur la liste des devises de Malachie et figure à la suite de la devise se rapportant à Clément VII, qui officia en Avignon de 1378 à 1394. De son vrai nom, Bartolomeo Prignano, celui-ci naquit dans un faubourg de Naples appelé Inferno. Au-delà de la seule référence à son nom patronymique et à son lieu de naissance, la devise se réfère aussi à l’un de ses traits de caractère, ce Pape étant décrit comme un homme violent et autoritaire au point que les cardinaux qui l’entouraient envisagèrent de le destituer.
 
* * *
 
46. Boniface IX (1389-1404) : « Cubus de mixtione » (un cube hors de son élément).
Cette devise ne correspond à priori à aucun élément objectif. Né à Naples, Pietro Tomacelli fut élu Pape le 2 Novembre 1389. Son pontificat dura plus de 14 ans, et rien dans son nom patronymique, son origine géographique ou ses armes ne se réfèrent à la devise de Malachie. Force est alors de recourir à une tentative d’interprétation. Le pontificat de Boniface IX fut confronté au règne de deux antipapes successifs, installés en Avignon, Clément VII puis Benoît XIII. Le « cube » de la devise pourrait alors représenter la « pierre » sur laquelle repose qui s'était mise hors de son élément du fait du Grand Schisme d'Occident. Dans son ouvrage « La prophétie du nouveau Pape », Jean Charles de Fontbrune se risque à une autre interprétation complémentaire qui mérite l’attention : « plusieurs auteurs rapportent que sous le pontificat de Boniface IX, la ville de Rome fut secouée par des tempêtes et des tremblements de terre d’une exceptionnelle intensité. Ces intempéries provoquèrent la chute d’un gros bloc de pierre, que le pontife avait fait placer sur le portique du Latran et d’où il devait bénir la foule. »
 
* * *
 
47. Innocent VII (1404-1406) : « De meliore sidere » (de l'étoile de Melior).
Elu Pape le 17 Octobre 1404, Cosma Migliorati, appartenait à la famille Migliorati dont les blasons portaient un astre (étoile ou comète).
 
* * *
 
48. Grégoire XII (1406-1415) : « Nauta de Ponte-Nigro » (le nautonnier de Négrepont).
Né à Venise, où l’on se déplace en bâteau, Angélo Corario fut évêque de Chalcidique (dont dépendait l’île de Négrepont qui appartenait aux vénitiens) avant d’être élu Pape le 30 Novembre 1406.
 
* * *
 
49. Alexandre V, antipape (1409-1410) : « Flagellum solis » (le fléau du soleil).
A cheval sur les pontificats de l’antipape Benoît XIII (1394-1424) et du Pape Grégoire XII (1406-1415), Petros Philargos fut élu à l’occasion du Concile de Pise, le 26 Juin 1409. Son blason représentait un soleil, répondant ainsi à la 1ère signification de cette devise, qui en comporte certainement deux. En effet, Soli était une ville de Chypre qui sera cédée aux vénitiens en 1489. La devise de Malachie se réfère donc aussi à l’origine géographique de ce Pape.
 
* * *
 
50. Jean XXIII, antipape (1410-1419) : « Cervus sirenae » (le cerf de Naples).
Balthazar Cossa naquit à Naples. Avant d’être élu Pape le 14 Mai 1410, - alors que le Pape Grégoire XII était aujourd’hui en fonction, Jean XXIII fut cardinal de Saint-Eustache (Saint Eustache se convertit au christianisme après avoir vu une croix au milieu des cornes d'un cerf, ce qui renvoi de ce fait à la devise de Malachie).
 
* * *
 
51. Martin V (1417-1431) : « Corona veli aurei » (la couronne du voile d'or).
De son vrai nom Oddo Colonna, de la famille Colonna (les armes des Colonna représentaient une couronne), ce pape, élu le 11 Novembre 1417, fut d’abord cardinal-diacre de St Georges au voile d'or. Les armes de sa famille représentaient une colonne d’argent surmontée d’une couronne d’or.
 
* * *
 
52. Eugène IV (1431-1447) : « Lupa caelestina » (la louve célestine).
Élu Pape le 3 Mars 1431, Gabriel Condolmieri, né à Venise, fut nommé par Grégoire XII évêque de Sienne dont les armes représentaient une louve.
 
* * *
 
53. Félix V, antipape (1439-avril 1449) : « Amator crucis » (l'amant de la croix).
A l’occasion du Concile de Bâle, en Suisse, et de contestation de l’autorité du Pape Eugène IV, il fut décidé d’élire un autre Pape, un nouvel antipape. Le Duc Amédée VIII de Savoie (Amédée = Amadeus, aime-dieu), dont les armes représentaient une croix, fut ainsi élu le 5 Novembre 1439.
 
* * *
 
54. Nicolas V (6 mars 1447-1455) : « De modicitate Lunae » (la petite ou modeste lune).
Ce Pape, de son vrai nom Tommaso Parentucelli, naquît dans la ville de Sarzane, qui n’est autre que l’antique Luna dont parlent les auteurs latins strabon, Pline, Tite Live et Lucain. De la Lunégiane de Sarzane... Sous son Pontificat, les conquérants musulmans (l’Islam étant toujours symbolisé par un croissant de lune), sous le commandement des Sultans Mourad II puis de son fils Mohammed II s’emparèrent de Constantinople (1453).
 
* * *
 
55. Calixte III (1455-1458) : « Bos pascens » (le bœuf paissant).
Alfonso de Borgia, originaire d’Espagne, fut élu Pape le 8 Avril 1455. Les armes de la famille des Borgia représentaient un bœuf paissant, ce qui l’identifie clairement à la devise de Malachie.
 
* * *
 
56. Pie II (1458-1464) : « De capra et albergo » (la chèvre et l'auberge).
Erea Silvio Piccolomini, d’origine Siennoise, fut élu Pape le 14 Août 1464. Il fut préalablement le secrétaire des cardinaux Capranica (capra signifie chèvre) et Albergati (alberga signifie auberge).
 
* * *
 
57. Paul II (1464-1471) : « De cervo et leone » (De cervie et du lion).
Pietro Barbo fut d’abord Cardinal de Saint-Marc (représenté par un Lion) et évêque de Cervia, avant d’être élu Pape le 30 Août 1464. Ses armes représentaient également un lion d’or armé.
 
* * *
 
58. Sixte IV (1471-1484) : « Piscator Minorita » (Le pêcheur mineur).
Élevé par ses frères mineurs, fils de pêcheur, Francesco della Rovere, élu Pape le 9 Août 1471, était issu de l’ordre des franciscains qu’on appelait les Frères Mineurs.
 
* * *
 
59. Innocent VIII (1484-1492) : « Praecursor Siciliae » (Le précurseur de Sicile).
Le vrai nom de ce Pape italien, élu le 29 Août 1484, était Giovanni Batista Cibo, soit en français Jean Baptiste Cibo. Son prénom renvoi au « précurseur » de Jésus, St Jean Baptiste. Evêque de Malfetta en Sicile, il vécut à la cour d'Alphonse, roi de Sicile..
 
* * *
 
60. Alexandre VI (1492-1503) : « Bos Albanus in porta » (Le bœuf d’Albano à Porto).
Rodrigo Lançol y Borgia, fut d’abord évêque de Porto au Portugal puis Cardinal-évêque d'Albano en Italie, avant d’être élu le 11 Août 1492. Ses armes représentaient également un bœuf, l’associant ainsi à la devise de Malachie.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

Méthode et Disclaimer

 

Les résultats publiés ici ont été obtenus via le logiciel Elihu Rips sur la base du texte hébraïque dépourvu de ponctuation (texte non massorétique).

Toutes les images et les textes sont la propriété de leur auteur.

Restons connectés

Soyez informés des nouvelles découvertes faites dans la Bible !