Le Temps des Revelations

Disclaimer Photo

Les photos publiées ici ne servent qu'à illustrer les articles du blog. Elles ne sont nullement monétisées et restent la propriété exclusive de leur auteur respectif.

Les auteurs de ce blog les trouvent sur le net, via un célèbre moteur de recherche, et ne peuvent matériellement demander les autorisations aux ayants droits.

Cependant, ils s'engagent à retirer toute photo dans les meilleurs délais sur simple demande par mail : retraitphoto@apocalypsis.info

et remercient d'avance les photographes pour leur compréhension et indulgence.

Coup de coeur :

À l’occasion du prêche du vendredi 4 Juillet 2014, à la grande Mosquée de Mossoul en Irak, le leader djihadiste de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant (EIIL), Abou Bakr Al-Baghdadi, moins d’une semaine après la proclamation de l’établissement d’un Califat à cheval sur l’Irak et la Syrie, s’est auto-proclamé le « Wali désigné », (terme signifiant en langue arabe chef politique et/ou guide spirituel), renvoyant son auditoire à l’image du Mahdi annoncé par le Prophète, et a invité les musulmans du monde entier à le reconnaître comme tel et à lui prêter allégeance :
 
« Je suis le Wali désigné pour vous diriger, mais je ne suis pas meilleur que vous ; si vous pensez que j’ai raison, aidez-moi, et si vous pensez que j’ai tort, conseillez moi et mettez moi sur le droit chemin. Obéissez-moi tant que vous obéissez à Dieu en vous »
 
S’il est exact que le titre de Mahdi a déjà eu plusieurs prétendants depuis la mort du Prophète Muhammad et celle de ses 4 premiers califes (Abou Bakr, Omar, Uthman et Ali), l’auto-proclamation à ce rang du chef djihadiste Abou Bakr al Baghdadi revêt une dimension sans égale.
 
À l’instar de la conquête éclaire d’une partie du territoire irakien et syrien par les légions djihadistes du mouvement EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant), et quelques jours seulement après l’instauration d’un Califat à cheval entre l’Irak et la Syrie, la communauté internationale, et une partie du monde musulman, découvre avec étonnement et crainte, le visage du prétendant au titre de Wali, si pieusement attendue par des générations de musulmans. Près de 13 ans après les attentats spectaculaires du 11 Septembre 2001, 11 après le déclenchement de la guerre en Irak et la mise à feu du Moyen Orient, le rêve djihadiste d’Oussama Ben Laden trouve sa concrétisation : la création d’un Califat dirigé par un prétendant au titre de Mahdi !
 
Acte 1 : L’attaque du 11 Septembre 2001, sur New York et Washington, valant véritable déclaration de guerre des djihadistes réunis sous la bannière d’un nouveau mouvement terroriste AL QAIDA.
 
Acte 2 : Réaction des Etats Unis et de la Communauté internationale : attaque sur l’Afghanistan puis sur l’Irak, début 2003, avec destitution de son Président Saddam Hussein et de son régime politique baassiste ; cette intervention militaire massive a donné au mouvement Al Qaïda les moyens qu’il ne possédait pas pour permettre l’effondrement du régime laïc et socialiste de Saddam Hussein. Les 10 années d’occupation militaire de l’Irak par les forces internationales et principalement américaines, ont permis au djihadiste de mettre le pays à feu et à sang, de prendre le contrôle de zones importantes et de saper les bases de tout Etat viable.
 
Acte 3 : Les révolutions arabes de 2011 : profitant et instrumentalisant les mouvements de colères des populations tunisiennes, égyptiennes, syriennes et yéménites, les mouvements djihadistes, souvent dans l’ombre, ont œuvré à l’effondrement des régimes politiques de ces pays, jugés autoritaires et pro-occidentaux, afin de pouvoir obtenir, quelques mois seulement après la chute de leurs dirigeants respectifs (Ben Ali en Tunisie, Moubarak en Egypte, Bachar el Assad en Syrie et Saleh au Yémen), le plus souvent avec l’appui idéologique – voire logistique et militaire si l’on retient le cas de la Libye – des puissances occidentales, une écrasante victoire aux élections. Tous les mouvements présumés pro-démocratiques et libertaires qui ont conduit à l’effondrement des régimes politiques en place, ont permis le succès électoral des islamistes total ou partiel (comme c’est le cas en Syrie où les djihadistes dirigent la guerre civile et occupent aujourd’hui une partie du territoire sous le couvert du nouveau Califat).
 
Acte 4 : Proclamation du Califat le Dimanche 29 Juin 2014, au premier jour du Ramadan, après l’attaque éclaire des forces djihadistes sunnites du mouvement EIIL. Ce Califat auto-proclamé, couvre une partie de l’Irak et de la Syrie, de Diyala à Alep, en comprenant Mossoul, Kirkouk, Tikrit et Faloudja.
 
Acte 5 : Auto-proclamation du chef de l’EIIL, Abou Bakr Al Baghdadi, au rang de Wali, et appel mondial auprès de la communauté musulmane à lui prêter allégeance.
 
Ces 5 actes participent semblent-ils à la réalisation des prophéties islamiques rapportées depuis plus de 1.000 ans par les docteurs de la foi musulmane, en même temps qu’ils s’intègrent aux évènements concourant à l’avènement de la Grande Tribulation annoncées par les Ecritures judéo-chrétiennes à la Guerre sainte d’Harmagueddon promise pour la fin des temps. La lecture du discours fondateur du Calife auto-proclamé Al Bagdadi le confirme, en même temps qu’elle permet une juste compréhension des évènements contemporains et des motivations qui y président.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

Méthode et Disclaimer

 

Les résultats publiés ici ont été obtenus via le logiciel Elihu Rips sur la base du texte hébraïque dépourvu de ponctuation (texte non massorétique).

Toutes les images et les textes sont la propriété de leur auteur.

Restons connectés

Soyez informés des nouvelles découvertes faites dans la Bible !