Le Temps des Revelations

Disclaimer Photo

Les photos publiées ici ne servent qu'à illustrer les articles du blog. Elles ne sont nullement monétisées et restent la propriété exclusive de leur auteur respectif.

Les auteurs de ce blog les trouvent sur le net, via un célèbre moteur de recherche, et ne peuvent matériellement demander les autorisations aux ayants droits.

Cependant, ils s'engagent à retirer toute photo dans les meilleurs délais sur simple demande par mail : retraitphoto@apocalypsis.info

et remercient d'avance les photographes pour leur compréhension et indulgence.

Coup de coeur :

Le 11 Septembre 2001, l’ensemble des télévisions du monde entier annonçait la collision de deux avions de ligne de la Cie American Air Line sur les deux plus grands symboles de la puissance économique et financière américaine : les deux Tours jumelles du World Trade Center à New York.
 
Eberlués, des milliers de téléspectateurs assistaient à l’effondrement de ces deux tours, dans un fracas assourdissant et un amoncellement de de ferrailles, face à une population new yorkaise fuyant la catastrophe.
 
En quelques minutes seulement, la ville phare du monde occidental moderne était plongée dans le chaos, déconnectée du reste du monde et recouverte d’une épaisse fumée noire.
 
Au même moment, le monde apprenait que les Etats Unis faisaient l’objet d’une attaque terroriste coordonnée, ne se limitant pas aux Tours Jumelles du World Trade Center et impliquant une attaque par voie aérienne sur le Pentagone et une autre sur Washington.
 
Le monde entier découvrait alors avec effroi l’existence d’une organisation djihadiste d’origine afghane, Al Qaïda, et de son chef spirituel, le milliardaire saoudien Oussama Ben Laden.
 
Fait unique dans l’histoire moderne, véritable tournant géopolitique de ce début de 21ème siècle, cette attaque terroriste majeure, d’une envergure sans précédent, marque le début des Signes majeurs devant conduire le monde moderne à la 3ème Guerre Mondiale, dite d’Harmagueddon.
 
Plus précisément, les images diffusées à l’occasion de ces attaques terroristes sur New York, et l’épaisse fumée noire plongeant la ville dans les ténèbres et la poussière, font immédiatement penser aux descriptions consignées dans le Chapitre 18 du Livre de la Révélation :
 
« Après cela, j’ai vu descendre du ciel un autre ange, ayant un grande pouvoir, et la terre fut illuminée de sa gloire.
Il s’écria d’une voix puissante : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ! La voilà devenue tanière de démons, repaire de tous les esprits impurs, repaire de tous les oiseaux impurs, repaire de toutes les bêtes impures et répugnantes !
Car toutes les nations ont bu du vin de sa fureur, de sa prostitution ; les rois de la terre se sont prostitués avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis de son luxe insolent. »
Et j’entendis une autre voix venant du ciel qui disait : « Sortez de la ville, vous mon peuple, pour ne pas prendre part à ses péchés et ne rien subir des fléaux qui l’affligent.
Car ses péchés se sont amoncelés jusqu’au ciel, et, de ses injustices, Dieu s’est souvenu.
Traitez-la comme elle vous a traités, rendez-lui au double selon ses actes ; dans la coupe qu’elle a préparée, préparez-lui le double.
À la mesure de la gloire et du luxe qu’elle a étalés, donnez-lui torture et deuil. Car elle dit dans son cœur : “Je trône, je suis reine, je ne suis pas veuve, je ne verrai jamais le deuil.”
C’est pourquoi des fléaux, en un seul jour, viendront sur elle : mort, deuil, famine, et elle sera brûlée au feu, car il est fort, le Seigneur Dieu qui l’a jugée. »
Alors, ils pleureront et se lamenteront sur elle, les rois de la terre qui se sont prostitués avec elle et qui ont partagé son luxe, quand ils verront la fumée de son incendie.
Ils se tiendront à distance par peur de ses tortures, et ils diront : « Malheur ! Malheur ! la grande ville, Babylone, ville puissante : en une heure, ton jugement est arrivé ! »
Et les marchands de la terre pleurent et prennent le deuil à cause d’elle, puisque personne n’achète plus leur cargaison : cargaison d’or, d’argent, de pierres précieuses et de perles, de lin fin, de pourpre, de soie et d’écarlate ; toutes sortes de bois odorants, d’objets en ivoire, en bois très précieux, en bronze, en fer et en marbre ; cannelle, épices, parfums, baume et encens, vin, huile, fleur de farine et blé, bestiaux et moutons, chevaux et chariots, esclaves et marchandise humaine.
« Les fruits mûrs de tes convoitises sont partis loin de toi, tout ce qui était brillance et splendeur est perdu pour toi, et cela plus jamais ne se retrouvera. » Les marchands qu’elle avait ainsi enrichis se tiendront à distance par peur de ses tortures, dans les pleurs et le deuil.
Ils diront : « Malheur ! Malheur ! La grande ville, vêtue de lin fin, de pourpre et d’écarlate, toute parée d’or, de pierres précieuses et de perles, car, en une heure, tant de richesses furent dévastées ! »
Tous les capitaines de navires et ceux qui font le cabotage, les marins et tous les travailleurs de la mer se tenaient à distance, et ils criaient en voyant la fumée de son incendie.
Ils disaient : « Quelle ville fut comparable à la grande ville ? » Et jetant de la poussière sur leur tête, ils criaient dans les pleurs et le deuil. Ils disaient : « Malheur ! Malheur ! La grande ville, dont l’opulence enrichissait tous ceux qui avaient des bateaux sur la mer : en une heure, elle a été dévastée ! »
Ciel, sois dans la joie à cause d’elle, ainsi que vous, les saints, les apôtres et les prophètes, car Dieu, en la jugeant, vous a rendu justice.
Alors un ange plein de force prit une pierre pareille à une grande meule, et la précipita dans la mer, en disant : « Ainsi, d’un coup, sera précipitée Babylone, la grande ville, on ne la retrouvera jamais plus.
La voix des joueurs de cithares et des musiciens, des joueurs de flûte et de trompette, chez toi ne s’entendra jamais plus. Aucun artisan d’aucun métier chez toi ne se trouvera jamais plus, et la voix de la meule chez toi ne s’entendra jamais plus.
La lumière de la lampe chez toi ne brillera jamais plus. La voix du jeune époux et de son épouse chez toi ne s’entendra jamais plus. Pourtant, tes marchands étaient les magnats de la terre, et tes sortilèges égaraient toutes les nations !
Mais c’est chez toi qu’on a trouvé le sang des prophètes et des saints, et de tous ceux qui furent immolés sur la terre. »
 
Une lecture plus segmentée de ces versets permet de mieux associer cette prophétie aux attaques du 11 Septembre 2001 :
 
« Après cela, j’ai vu descendre du ciel un autre ange, ayant un grande pouvoir, et la terre fut illuminée de sa gloire. Il s’écria d’une voix puissante : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande !... »
 
A l’époque de la rédaction du Livre de la Révélation, entre 100 et 150 ap. JC, l’antique cité de Babylone avait depuis plusieurs siècles déjà disparue.
 
Vers 1750 avant notre ère, le Roi Hammourabi, fit de Babylone la capitale de la Mésopotamie.
 
En moins de 25 ans, le souverain constitua un véritable empire, doté d’une administration développée, d’une organisation sociale structurée, d’un imposant code législatif et jouissant d’une opulence réelle.
 
Après l’effondrement du 1er Empire, Babylone triomphera de l’Empire assyrien et le roi Nabuchodonosor deviendra, en quelques années seulement, le maître de tout le Proche Orient.
 
Babylone redeviendra alors la Cité la plus opulente de la région, carrefour de toutes les routes commerciale de l’époque.
 
C’est à l’aune de cette richesse et puissance financière que la référence à Babylone par le Livre de la Révélation devient plus explicite : la nouvelle Babylone à laquelle il fait référence doit donc être une cité fastueuse, carrefour du commerce mondial, omniprésente et d’apparence indestructible.
 
Ce doit être aussi une Cité concentrant une forte population juive.
 
Rappelons en effet, qu’en – 597, le monarque assiégea Jérusalem et déporta près de 3.000 juifs à Babylone qui, bien que captifs, eurent une influence notable au sein de cette société antique.
 
Une partie des écrits composant ce que l’on appelle l’Ancien Testament, procède de cette période de « captivité », le récit même de la Genès paraissant bien avoir été emprunté, ou à tout le moins influencé, par les croyances et mythologies babyloniennes.
 
Le Prophète juif Daniel, prophétisera même à Nabuchodonosor, la fin de son empire et la chute de la Cité qui, à la fin des temps, incarnera la Nouvelle Babylone.
 
L’identification d’une part de cette Nouvelle Babylone à la Cité de New York, et d’autre part de la prophétie du Chapitre 18 avec les attentats du 11 septembre 2001, ressort des éléments suivants :
la cité se trouve aux bords des océans (Rév 18 : 17), les marchands de la terre se sont enrichis de son luxe (Rév 18 : elle sera dévastée en une heure et tous observeront la fumée de son embrasement (Rév 18 : les marchands et les rois de la terre porteront le deuil et se tiendront à distance (Rév 18 :
 
La Ville de New York constitue le poumon économique des Etats Unis et a incarné pendant tout le 20ème siècle, la 1ère place financière de la planète, le 1er lieu d’échange commerciaux internationaux, de sorte qu’il est raisonnable de dire que « les marchands de la terre se sont enrichis de son luxe ».
 
Située aux bords de l’océan Atlantique, New York a été longtemps le 1er port commercial du monde. C’est au demeurant des richesses tirées de ce commerce maritime, que la ville a pu connaître un essor architectural de cette envergure, de sorte qu’il est juste de dire que cette cité a enrichi « tous ceux qui ont des vaisseaux sur la mer ».
 
Symbole du luxe, de la prospérité, du gigantisme, de l’ambition humaine, de l’économie libérale triomphante, cité trépidante où se côtoient des hommes et des femmes de toutes races et origines, New York suscite depuis plus d’un siècle l’admiration et la fascination.
 
« À la mesure de la gloire et du luxe qu’elle a étalés, donnez-lui torture et deuil. Car elle dit dans son cœur : “Je trône, je suis reine, je ne suis pas veuve, je ne verrai jamais le deuil.” C’est pourquoi des fléaux, en un seul jour, viendront sur elle : mort, deuil, famine, et elle sera brûlée au feu, car il est fort, le Seigneur Dieu qui l’a jugée. » Alors, ils pleureront et se lamenteront sur elle, les rois de la terre qui se sont prostitués avec elle et qui ont partagé son luxe, quand ils verront la fumée de son incendie. Ils se tiendront à distance par peur de ses tortures, et ils diront : « Malheur ! Malheur ! la grande ville, Babylone, ville puissante : en une heure, ton jugement est arrivé ! »
 
La prophétie nous annonce que cette Nouvelle Babylone tombera en UNE heure, qu’elle sera couverte par les ténèbres, et que la fumée de son embrasement sera visible aux quatre coins de la terre.
 
Cette précision selon laquelle l’embrasement sera vu aux quatre coins de la terre nous oblige à situer la réalisation de cette prophétie à notre époque moderne, seule la retransmission télévisuelle – ou autres médias modernes – permettant de rendre visible « aux quatre coins de la terre » un tel évènement…
 
Qui n’a pas encore en mémoire les images diffusées à travers toute la planète, montant le choc des avions sur les deux tours jumelles, l’embrasement des tours, la fuite apeurés de milliers d’habitants, l’épaisse fumée couvrant New York et la cendre recouvrant une partie de la ville et de ses habitants à la suite de l’effondrement complet des Tours jumelles ?
 
Quel autre spectacle, quel autre évènement touchant une cité aussi puissante, correspond mieux que cà à la prophétie consignée dans le Livre de la Révélation, et de ce fait à l’identification de la Nouvelle Babylone à New York ?
 
Autre preuve particulièrement marquante : cet évènement catastrophique s’est accompli en moins d’une heure !
 
• 9h03 : un premier avion percute la 1ère tour, laquelle s’effondrera en moins d’une heure,
• 9h23 : un second avion percute la 2ème tour, qui s’effondrera également avec la 1ère, dans le même laps de temps.
 
Ainsi, en moins d’une heure, la Nouvelle Babylone fut plongée dans les ténèbres, sa population dans l’effroi, totalement coupée du monde (sans plus aucun moyen de communication).
 
« Alors, ils pleureront et se lamenteront sur elle, les rois de la terre qui se sont prostitués avec elle et qui ont partagé son luxe, quand ils verront la fumée de son incendie. »
 
Dans les heures et les jours qui suivirent, le monde entier témoigna son soutien à la ville de New York, à ses habitants et au peuple américain.
 
* * * *
 
Un autre élément de démonstration, vient à l’appui de cette identification entre New York et la Nouvelle Babylone, entre la prophétie de St Jean et les attentats du 11 septembre 2001 : la numérologie hébraïque appelée GUEMATRIA.
 
L’étude de la Bible sous le prisme de la Guématria a toujours occupé une place importante, comme en témoigne au demeurant le Livre de la Révélation lui-même qui accorde aux chiffres et aux nombres un rôle important (les 7 cavaliers, les 7 coupes, les 7 anges….) ; nul n’ignore le recours au nombre 666 pour désigner la Bête envoyée par le Diable à la Fin des Temps…
 
Le lecteur du présent article, se fera donc son idée de la démonstration numérologique qui suit, faite à partir des règles de la Guématria (valeur numérique donnée à chaque lettre hébraïque) :
 
Mots ou expression
valeur numérique totale
valeur numérique finale
 
 
ATTENTAT
1261
1+2+6+1 = 10
1+0
1
LE 11 SEPT 2001
856
8+5+6 = 19
1+9
1
MANHATTAN
154
1+5+4 = 10
1+0
1
EFFONDREMENT
262
2+6+2 = 10
1+0
1
USA
208
2+0+8 = 10
1+0
1
WORLD TRADE CENTER
622
 6+2+2=10
 1+0
 1
 
 
 
 
 
NEW YORK
292
2+9+2 = 13
1+3
4
TOURS JUMELLES
544
5+4+4 = 13
1+3
4
EMBRASEMENT
139
1+3+9 = 13
1+3
4
 
 
 
 
 
LA GRANDE CITE
524
5+2+4 = 11
1+1
2
DEVASTEE
227
2+2+7 = 11
1+1
2
 
En outre, et en sus de la correspondance numérique de ces groupes de mots ou expressions, le lecteur observera que l’addition des mots de catégoriques différentes : NEW YORK (4) et GRANDE CITE (2), TOURS JUMELLES (4) et DEVASTEES (2), donnent chacun un total de 6, qui se trouve être la valeur numérique de BABYLONE LA GRANDE ou BABYLONE CITE PUISSANTE :
 
BABYLONE LA GRANDE
87
8+7 = 15
1+5
6
BABYLONE CITE PUISSANTE
564
5+6+4 = 15
1+5
6
 
* * * * 
 
C’est ainsi que, conformément à la prophétie consignée dans le Livre de la Révélation, chapitre 18, les Etats Unis d’Amérique, incarnant cette Nouvelle Babylone, la ville Phare de New York incarnant la puissance américaine, étaient frappés par une attaque terroriste majeure et sans précédent. 
 
À 9h43, heure locale, soit 40 minutes seulement après que le 1er avion de ligne se soit écrasé sur l’une des tours du World Trade Center à New York, un boeing 757 de la Cie Américan Air Line venait à son tour s’écraser sur le Pentagone, siège de la puissance militaire américaine. 
 
Une épaisse fumée noire s’étendit sur Washington. 
 
Dans le même temps, un 4ème avion de ligne, détourné en direction de la Maison Blanche, était abattu par la chasse américaine. 
 
En moins d’une heure, la toute puissance économique et militaire américaine était profondément secouée et remise en cause ; le peuple américain et une partie de la planète en deuil. 
 
Ce jour du 11 Septembre 2001 a sans conteste marqué une tournant important dans l’état du monde, sa stabilité, et la puissance jusqu’alors incontestée de l’Amérique. 
 
Au lendemain des attentats, les Etats Unis, sous l’égide des Nations Unies et l’approbation (voire la participation active) d’une grande partie de la Communauté internationale, se sont lancés dans une vaste croisade contre le terrorisme islamique (guerre contre Al Qaïda en Afghanistan, en Irak, occupation américaine, guerre ouverte désormais contre l’Etat Islamique…), prémice à l’avènement de la Grande Guerre d’Harmagueddon annoncée par le Livre de la Révélation, comme devant suivre l’oracle sur la chute de la Nouvelle Babylone…

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

Méthode et Disclaimer

 

Les résultats publiés ici ont été obtenus via le logiciel Elihu Rips sur la base du texte hébraïque dépourvu de ponctuation (texte non massorétique).

Toutes les images et les textes sont la propriété de leur auteur.

Restons connectés

Soyez informés des nouvelles découvertes faites dans la Bible !